Conseil numéro 1

Est-ce que mes genoux sont assez pliés La réponse à cette question est simple. Si on se fie à la position proposée au deuxième conseil, la façon la plus facile de savoir si la position est correcte est de plier les genoux jusqu'à ce que l'on ne voie plus le bout des patins. En pratiquant cette position, il faut s'assurer de ne pas pencher le haut du corps.



Conseil numéro 2

Mes pieds devraient-ils être écartés, à la largeur de mes épaules ou de mes hanches

Mon choix serait à la largeur des hanches. Je recommande cette position parce que je veux que les jeunes réalisent qu'une bonne stabilité et la puissance s'obtiennent en poussant des hanches vers l'extérieur et non des épaules vers l'extérieur. Cette position procurera une plus longue poussée et augmentera la vitesse et la puissance par le fait même.


Conseil numéro 3

Combien y a-t-il de carre sur une lame de patin

Il y a 2 carres sur une lame de patin, la carre intérieure et la carre extérieure. La carre extérieure est celle qui donne vers l'extérieur lors de la poussée et la carre intérieure est celle qui se retrouve entre les deux patins lorsqu'on se tient debout.


CHEVILLES

Une bonne manière de tester votre habileté à vous tenir sur une carre intérieure ou extérieure est de pratiquer sur un cercle. En allant dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, soulevez le pied droit de sorte que le pied gauche glisse sur le cercle. Votre poids corporel devrait être porté sur le pied sur lequel vous glissez. Ceci démontrera la carre extérieure. Pour pratiquer la carre intérieure, continuer dans le sens contraire des aiguilles d'une montre mais soulever maintenant la jambe gauche ainsi le glissement se produit sur le pied droit. Répétez l'exercice dans le sens des aiguilles d'une montre, en alternant les pieds. Les carres, et la connaissance de celles-ci, sont les clefs si vous désirez être un bon patineur technique. Toutes les techniques de patinage (ie. patinage vers l'avant, vers l'arrière, arrêt, pivots, croisements etc. ...) sont possibles si vous possédez une bonne stabilité sur vos carres.


Conseil numéro 4

Le patinage avant en ligne droite

Une fois que nous avons établi la position de base et l'équilibre, il est temps d'aborder le patinage avant. C'est probablement l'une des aptitudes les plus difficiles à maîtriser, car cela prend du temps et de la pratique pour réaliser le coup de patin parfait. Une fois réalisées, vous devriez voir une augmentation de votre vitesse et de votre puissance.

1. Flexion du genou

La flexion du genou est essentielle, comme avec toutes techniques de patinage. Les genoux devraient être pliés de façon à permettre une pleine extension de la jambe qui pousse.

2. La pleine extension

Comme la jambe pousse de dessous la hanche, elle devrait compléter son extension en dehors vers le côté. Une foulée imparfaite pousse vers l'arrière. La pleine extension est le résultat du travail de toute la jambe. La poussée commence à la hanche, puis au genou, à la cheville et elle finit à l'orteil. La jambe entière est alors impliquée dans la poussée - pas simplement le pied comme c'est si commun avec de jeunes patineurs. La fin de la poussée devrait montrer l'orteil pointé pour vous assurer que vous obtenez le maximum de poussé avec chaque foulée.

  3. Le retour

Une fois que la jambe a accompli sa pleine extension, elle doit revenir sous la hanche. Une erreur commune est de ramener la jambe trop loin de la hanche ce qui empêche la prochaine pleine extension lors du prochain coup de patin. Le retour devrait être fluide sans pause entre la prochaine poussée.

4. Le haut du corps

Le haut corps devrait demeurer droit avec la tête regardant toujours en avant. Les bras devraient avancer, un par un, vers l'avant comme à ski de fond. Une erreur commune est d'envoyer les bras de chaque coté, les coudes pliés ; ce qui a pour effet de diminuer l'équilibre et la puissance de la foulée puisque le haut du corps n'est pas fixe vers l'avant. Il est important de réaliser que si on a de la difficulté à se tenir en équilibre, il est beaucoup plus pénible de contrôler la rondelle...

Conclusion

La foulée parfaite prend beaucoup de pratique mais une fois réalisée, améliorera d'autres aspects de votre jeu presque immédiatement.

En espérant que ces conseils aident. Si vous désirez en apprendre plus sur la façon d'améliorer vos habiletés et votre puissance de patinage, aller voir notre nouvelle vidéo d'instruction.

Si vous avez des questions ou si vous avez besoin de conseils, n'hésitez pas à vous servir de notre formulaire de communication ou envoyez-nous un courriel à : info@powerskating.ca


GraphicDesign4Web.com